Rencontre avec Marceline Loridan-Ivens Projection de La petite prairie aux bouleaux


Marceline Loridan est née en France de parents juifs polonais émigrés en 1919. Elle se trouve cachée durant la guerre dans le Vaucluse, entre encore jeune fille dans la Résistance. Dénoncée et capturée par les Allemands et la Milice, elle est dirigée vers Drancy dans le même convoi que Simone Veil, déportée à Auschwitz-Birkenau puis à Theresienstadt. L’armée russe la libéra le 10 mai 1945. Les années d’après-guerre la trouvent à Saint Germain des Prés, existentialiste et militante, aux côtés de Francis Jeanson, Boris Vian et d’autres figures de cette époque (on se souvient d’elle dans le documentaire culte Chronique d’un été de Jean Rouch et Edgar Morin, répondant avec impertinence et humour à un étudiant noir lui demandant si les chiffres inscrits sur son bras sont un numéro de téléphone.). Elle rencontre Joris Ivens, sans doute un des plus grands documentaristes du XXe siècle, compagnon de Chris Marker et d’Alain Resnais, se marie avec lui, et durant près de 20 ans travaille à ses côtés, co-réalisant certains de ses films les plus importants dont, en Chine, Comment Yukong déplaça les montagnes en 1976 et Une histoire de vent en 1988. Outre le film de fiction La Petite prairie aux bouleaux qu’elle réalise seule en 2002, elle est l’auteur d’un essai biographique Ma vie balagan publié en 2008.
Collection
Vidéos > Ciné-club

Auteur
Loridan-Ivens, Marceline fre
Contributeur
Isy Morgensztern
Editeur
Médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild

Date de parution
9 janvier 2013
Langue du document
Français
Description matérielle
1 vidéo (01 h 04 min 43)

Relation
Document Annexe(1)
Droits
Conditions générales d'utilisation