III-2 Le livre, objet d’art ou de piété ?