Précédent
Suivant

Crédits et bibliographie


Cette exposition a été le fruit d’une recherche accomplie par Martino Oppizzi, docteur en histoire contemporaine, Université de Paris 8, pendant une période de stage entre les mois de février et mars 2018. Tous les remerciements vont d’abord à M Carlo Uzan, qui a mis à disposition ses archives photographiques ; aux archives de l’AIU, et à M Jean-Claude Kuperminc, Directeur de la bibliothèque et des archives de l’Alliance, qui a accepté de réaliser le travail de conservation et de numérisation des sources. Le concours de Jean-Pierre Riom, technicien multimédia, et d’Amaury Toulouse, bibliothécaire, s’est avéré indispensable pour achever le travail. Une gratitude particulière va à M. Renato Bensasson et à Mme Marcella Morpurgo, dont l’aide a été indispensable pour la contextualisation des photos traitées.

 

Bibliographie

  • ALBERTI RUSSEL, Janice, The Italian community in Tunisia, 1861-1961. A viable minority, Columbia University, 1977.
  • BENBASSA Esther (sous la direction de), Mémoires juives d'Espagne et du Portugal, Paris, Publisud, 1996.
  • BESSIS, Juliette, La Méditerranée fasciste, Paris, Editions Karthala, 1980.
  • BOCCARA, Elia, La saga des sépharades portugais. Tunis : un havre pour les familles fuyant l’Inquisition, Paris, Ed. TCHOU, 2012.
  • COHEN-TANNOUDJI, Denis (coordonné par), Entre Orient et Occident – Juifs et Musulmans en Tunisie, Paris, Editions de l’éclat, 2007.
  • LEVY, Lionel, La Nation juive portugaise. Amsterdam, Livourne, Tunis. 1591-1951, Paris, L’Harmattan, 1999.
  • RAINERO, Romain, Les Italiens dans la Tunisie contemporaine, Paris, Editions Publisud, 2002.
  • SEBAG, Paul, Histoire des juifs de Tunisie : des origines à nos jours, Paris, L’Harmattan, 1991.
  • SEBAG, Paul, Tunis, Histoire d’une ville, Paris, L’Harmattan, 1998.
  • TARTAKOWSKY, Ewa, Les Juifs et le Maghreb. Fonctions sociales d'une littérature d'exil, Tours, Presses Universitaires François Rabelais, coll. « Migrations », 2016.
  • ZYTNICKI, Colette, Les juifs du Maghreb, naissance d’une historiographie coloniale, Paris, PUPS, 2011.